exhibitions

Current exhibition

Bernard Piffaretti, solo show
Exhibition from March 15th, 2014 to April 19th, 2014
Tuesday - Saturday, 11am-7pm
Opening on Saturday, March 15th

re-marquable

Il a dit “re-marquable”.
Le protocole, les remises en cause des “situations picturales”, l’analyse des composants de la peinture, l’interrogation sur le temps, sont au centre de l’oeuvre de Bernard Piffaretti.
Sa présence sur la scène allemande et anglaise, ainsi que sa reconnaissance par la jeune scène américaine de la côte ouest, soulignent l’actualité des questions que son travail suscite.
Après la peinture… la peinture!
On a parlé de fin, d’épuisement. Médium obsolète, contre-image de techniques prédatrices qui effaceraient, relégueraient, évinceraient. Mais l’éternel n’est qu’une question de temps qui nous dépasse.
Bernard Piffaretti, sans cesse reprend son outil, tente de conquérir, ou plutôt, accepte chaque fois de re-confronter les possibles. Il procède par oppositions. Le choix du format du tableau à venir est premier et induira la suite. Son exigence, son protocole le reconduisent à” zipper” le centre de sa toile. Un côté réalisé entraînant sa duplication sur l’autre moitié. Ainsi la reproduction (duplication, reconduction) devient “forme” et pointe tout ce qui peut constituer l’histoire du tableau, sa réception et son” étrangeté relancée”. Séparation et unification se conjuguent. On compare, on sépare, puis on retourne à l’unité.
Pourquoi aurait-il une chronologie, une saison?
L’histoire de l’art est faite de reprises et de ruptures et la question du temps est inhérente à celle-ci. Ne pas pouvoir réellement dater, c’est nous confronter à sa subjectivité, sa relativité. “Il n’y a pas de tableau récent” chez Bernard Piffaretti.
La question première demeure, instable, incomplète, avec ce “presque même” qui relance le processus, montrant par ce double jeu ce que véhicule la peinture. Quand la première moitié aura trouvé sa charge, alors l’autre se tentera. Le tableau manifestera sa justification et la programmation de son achèvement.
“Quand je pose un geste, il contient la mémoire de ce qui viendra après”. Ainsi la reprise est déjà (envisagée) engagée dans ce premier acte. Le deuxième temps annulant sa subjectivité. Refaire, c’est tenter de comprendre, c’est rentrer dans la question de la pratique du tableau. C’est interroger cette longue histoire, mais aussi espérer l’irréalisable. Le rebours est un laser dans la précision de son possible.
L’inachèvement (l’interruption, la suspension) de l’oeuvre est posée. Pari pour l’impossible?
Les “inachevés” portent l’échec de cette tentative (refaire l’image avec tout ce qui la constitue).
Les “tondi” focalisent sur un détail et soulignent la part manquante.
Les dessins épellent en aval ce qui définit l’amont.
Les petits tableaux et les impressions numériques captent une certaine” figure”.
Au départ était le blanc…. et la couleur… cette vibration reçue, notre errance intime. Dialogue pudique, au-delà des “pourquoi”. Le “chromix”, nouveau produit dérivé, histoire d’une possible anti-théorie des couleurs semble une réponse possible.
Exister encore, relancer l’énergie, ne pas être terrassé par cette difficulté inépuisable. La métapeinture REM(arquable) titre l’exposition.
REM(ake), absolument et la spirale se déroule dans un éternel retour.

Rozenn Prat

Né en 1955 à St Etienne, France. Vit et travaille à Paris. France
2013 - Expositions personnelles : “Two person show”, Bernard Piffaretti et Matt Connors, galerie Cherry and Martin, Foire de Bâle-Miami, USA; “Mitte”, galerie Klemm’s, Berlin, Allemagne; “Report”, galerie Cherry and Martin, Los Angeles. USA - Expositions collectives : “I’ll be your mirror”,(seconde partie), galerie Herald St. Londres, Angleterre; “Why painting now”, galerie Krinzinger, Vienne Autriche; “Rapport”, Verein Rosa Luxembourg, Berlin, Allemagne; “I’ll be your mirror”, galerie Herald St. Londres, Angleterre; “group show”, galerie frank elbaz, Paris, France; “source codes”, galerie Klemm’s, Berlin, Allemagne
2012 - Expositions collectives (sélection) : “Où, donc et quand”, Centre d’art de Tanlay, France; “Persistence of vision”, galerie Kavi Gupta, Berlin, Allemagne
2011 - Expositions personnelles : “Montage”, galerie Frank Elbaz, FIAC 2011, Paris, France; “bande-annonce”, galerie frank elbaz, Paris, France
Expositions collectives (sélection) : “Décor et installations”, Galeries nationales des Gobelins”, Paris, France; “Masterpieces of Museum of St Etienne”, Daejean Museum of Art, Corée du sud
Publications - 2013 : catalogue de l’exposition “Report” galerie Cherry and Martin, Los Angeles, USA; 2014 : (à venir) deux livres d’artiste: Editions Karma, New York, USA; Editions Har El, Jaffa, Israël; 2015/2016 : Les éditions du Mamco et les Presses du réel, publieront un ouvrage retraçant le parcours 1980/2015, avec des textes d’auteurs, français, anglais et allemand. Des expositions en France et à l’étranger accompagneront ce livre. Genève, Suisse